Dispositif médical #lifescience #santé #recrutement #emploi 

 

COFABRIK RH est un cabinet de recrutement par approche directe spécialisé dans le secteur de l’industrie du dispositif médical (DM). Comprendre nos clients et leurs problématiques nous a permis de développer une expertise qui nous permet tous les jours de trouver des candidats en lien avec les projets de PME et startup que nous accompagnonsNous recrutons tout particulièrement des profils de responsables techniques, dingénieurs R&D, de responsables qualité et affaires réglementaires, dingénieurs propriété intellectuelle  Ce qui n’est pas un hasard au vu de la dimension stratégique de ces postes et de la tension de ces derniers sur le marché de l’emploi. 

 

Quelles particularités pour le secteur d’activité de l’industrie médicale ? 

  • Plus de 95 % des entreprises médicales sont des PME employant moins de 250 personnes.   

Le marché mondial des équipements médicaux représente 110 milliards d’euros (source : Commission européenne), dont environ 28 milliards d’euros en Europe. 

Avec un taux de croissance annuel de 5 % et des investissements en R&D représentant jusqu’à 8 % du volume des ventes, l’imagerie médicale et les TIC de la santé comptent parmi les secteurs industriels les plus innovants et les plus dynamiques en Europe et dans le monde. 

  • La digitalisation des industries de santé fait apparaître de nouveaux métiersLa nécessité d’analyser finement les nouvelles sources de données en phase de R&D est une approche de recherche nouvelle. Le travail sur les Big Data nécessite de mobiliser des capacités d’analyse de données complexes, provenant de sources différentes ; mais aussi de modéliser ces données afin de générer de la valeur en les interprétant (algorithmes, biomodelling).  
  • Les industries de santé ont été marquées ces dernières années par plusieurs mouvements comprenant la montée de l’internationalisation des activités qui touche désormais l’ensemble des acteurs. 
  • Lrenforcement des mesures de régulation affecte à la fois les modalités d’entrée sur le marché, le niveau de prix (dans un nombre croissant de pays) et les conditions de prise en charge par la collectivité. On assiste à une montée en puissance des filières de contrôle et d’assurance qualité pour répondre au renforcement des exigences réglementaires ISO 13485Mais pour l’heure, la pénurie de candidats amène à des surenchères de salaires sur ces métiers et à une complexification des recrutements. 
  • L’évolution des métiers appelle à davantage de transversalité et d’interdisciplinarité. 

Dans le secteur du dispositif médical, on constate un décloisonnement des spécialités et un renforcement du travail collaboratif. Les doubles profils – combinant des compétences scientifiques et réglementaires – sont particulièrement recherchés. Cofabrik RH, face à la forte demande de la part de nos clients, doit répondre par un subtil dosage entre savoir-faire technique et règlementaire. On assiste à un renforcement des compétences techniques et technologiques de pointe pour faire face à l’évolution rapide des technologies. Les dispositifs médicaux font appel à des technologies très variées exigeant différents savoir-faire  et compétences : mécanique, électrique, électronique, informatique, biomatériaux, textile, chimie… 

  • Des besoins propres aux startups 

Très nombreuses dans l’industrie du DM, les start-ups ont surtout besoin de ressources en Business DevelopmentLe recrutement d’un CxO (responsable d’entreprise décideur) sera décisif, il se fera souvent à la demande des investisseurs et des fondateurs.  

 

Qui recrute-t-on ? 

Du développement clinique à l’accès au marché en passant par l’industrialisation et la production/qualité, des différence apparaissent chez nos clients selon le niveau de maturité des produitsselon qu’ils ne soient pas ou très peu commercialisés, ou bien fortement commercialisés. 

 

Différentes familles de métiers, mais toutes concernées par les exigences règlementaires : 

  • De la recherche & développement à la certification CE/FDA expertises technologiques et qualité/règlementaires 
  • De l’industrialisation à la production : expertises industrielles et qualité/règlementaires 
  • Du ‘market access’ à la commercialisation : de nouveaux métiers, en communication et en marketing émergent. 

  

COFABRIK RH,  basé en Rhône-Alpes, à Grenoble et Lyon, a naturellement développé son activité dans ce secteur d’activité avec une des deux régions en France qui regroupe le plus grand nombre d’entreprises du dispositif médical (l’Île-de-France et Auvergne Rhône-Alpes). 

Le secteur est porteur de 90 000 emplois, dont près de la moitié consacrés à la production (49 %) alors que 70 % des entreprises peinent à trouver des profils réglementaires (52 %), marketing/vente (42 %) et numérique (34 %).  

  

Les enjeux des besoins en compétence  

  • En phase de R&D : assurer un financement pérenne de la recherche, la propriété intellectuelle de la technologie développéeavoir des essais cliniques de preuves de concept répondant aux attentes. Les profils recrutés seront de cultures scientifiques mais avec des affinités business, polyvalents et capables de développer des connaissances dans le réglementaire, l’IP, la qualité et les essais cliniques. 
  • En phase d’industrialisation et de production : s’assurer de la possibilité d’industrialiser la technologie, choisir un partenaire capable de produire la technologie. L’équipe devra avoir des compétences internes en réglementaire et essais cliniques. 
  • En phase de commercialisation : assurer la viabilité financière de l’entreprise pour aborder les étapes de mise sur le marché. Des dirigeants formés au management des investisseurs et au business development. 

 

Et pour nos candidats … Comment choisissent-ils ? 

Comme tous les candidats qui ont le choixnos candidats devront être convaincu sur plusieurs points : 

  • L’intérêt des missions 

Selon la taille de l’entreprise et les organisations choisies, les périmètres des postes diffèrent, la polyvalence est plus ou moins marquéeIl sera primordial en tant que recruteur d’apporter une part de conseil aux clients comme aux candidats. 

 La dimension internationale pourra être un critère important dans ce secteur.  

  • Un cadre de travail de plus en plus important 

L’ambiance et les conditions de travail constituent de plus en plus les principales sources de satisfaction. 

Les candidats sont attentifs à l’ambiance de travail, au bien-être, à la “e-réputation” de l’employeur… La question du télétravail revient de plus à plus à l’ordre du jour lors des entretiens (et certainement de manière durable). 

Le projet d’entreprise est souvent une priorité avec une projection du candidat sur son évolution au sein de la structure. Les startups peuvent séduire ou inquiéter. Selon les peurs et envies de chacun, le choix pourra se vivre comme risque ou aventure. L’importance de la technicité des profils ne devra pas faire oublier la nécessaire prise en compte de la personnalité et de sa compatibilité avec l’entreprise. 

  • La rémunération 

Il est illusoire de penser que l’aspect salarial est secondaire. En effet rare seront les candidats prêts à quitter un poste pour un salaire moindre. L’adaptation au marché est une nécessité, celle-ci pouvant varier d’un secteur géographique à l’autre.  

 

Conclusion  

Recruter dans le secteur de l’industrie médicale est passionnant, c’est un secteur dynamique et challengeant. Trouver des candidats est le premier défi, mais loin d’être le seul. Pour nos clients, il faut pouvoir garder un fort niveau d’exigence et de sélectivité malgré la rareté des profils et apporter des solutions. Pour nos candidats, il s’agit d’identifier quels sont les entreprises et projets qui pourront leur permettre de s’épanouir. 

 

Auteur : Lédicia SPACIL 

 

Cabinet de recrutement Lyon / Grenoble

Dispositif médical 

Comments are closed.